Matériels les moins pollants électromagnétiquement

Bonjour !
Quels seraient les matériels les moins polluants sur le plan électro-magnétique ?
Voici une importante question qui va devenir d’actualité !
Utile pour tous !
Car tous, nous sommes plus ou moins impactés par les diverses pollutions électro-magnétiques.
Quels seraient donc les matériels les moins polluants électro-magnétiquement ?
Tous les éléments de réponse seront appréciables !
Merci d’y contribuer !

1 Like

Bonjour,

Heu une pomme est moins « polluante » qu’une banane mais je ne suis pas sûr que ça ait un réel intérêt :slight_smile:

En terme d’écologie il me semble beaucoup plus intéressant de s’intéresser à l’empreinte des semi-conducteurs et autres matériaux utilisés en électronique (eg: terre-rares) ainsi qu’à la durée de vie des systèmes produits et des possibilités de recyclage que d’un potentiel impact des ondes pour l’instant assez inexistant dans la presse scientifique (mais je suis tout à fait preneur si tu as des sources fiables).

Bonne journée,
abrx

Par électro-magnétiques , tu veux parler d’électrosmog ?
et donc aussi le cas 5G ?

Electrosmog

Bonjour Abrx,
Je te remercie pour ton message, qui apporte de l’eau au moulin.
Je vois que tu abordes deux domaines très différents,
mais très importants aussi.
Deux grands sujets, qui eux-même sont constitués de d’autres sujets !
Passionnant ! Surtout quand nous connaissons aujourd’hui beaucoup d’éléments de solutions !
Solutions qu’il nous reste à mettre en œuvre.

Pour ton premier sujet, (groupe de plusieurs sujets en fait), …,
je ne le connais pas encore, et je n’y suis pas compétent.
Mais j’aurais plaisir à le découvrir, grâce à toi ou d’autres contributeurs.

Et pour le deuxième, par contre, l’impact des ondes sur notre santé, …
j’y investis actuellement grande partie de mes jours,
et même un peu de mes nuits;
et nous disposons d’une abondante littérature scientifique,
détaillant divers effets biologiques etc, (dont cancers, baisses défenses immunitaires, etc), divers effets des ondes, artificielles, électromagnétiques, sur notre santé.

Comme j’aurais plaisir à découvrir, progressivement car c’est complexe,
ton premier sujet, (écologie des matériaux sur plans physicochimiques etc, durée de vie , recyclage…);

Tu auras sans doute aussi « Abrx » plaisir à découvrir ton deuxième sujet :
L’impact des ondes, (artificielles ou pas), sur notre santé !
Et au delà des joies de la découverte de la connaissance,
tu auras plaisir « Abrx », à mettre en œuvre pour toi même j’espère, quelques solutions simples, puis plaisir à améliorer, peut-être, ta santé,
ou celle de certains de tes proches !
Nature protege

Je te remercie Jackermann, pour ton intéressante question.
Elle mérite un long développement. Mais pour l’instant, simplement,
nous recherchons donc, les matériels les moins polluants électro-magnétiquement, c’est à dire, tu as raison, émettant le moins possible
d’ électro-pollution, et empirant au minima l’ électro-smog ,
le brouillard électro-magnétique, (déjà lourdement chargé!).
Cherchons les matériels les moins polluants dans les diverses fréquences. Et tu cites Jackermann « le cas 5G », en effet,
vu déjà les graves dégâts en même temps écologiques et sanitaires,
causés par l’électrosmog, ces dernières années, je me demande comment diminuer ces électro-pollutions, et leurs impacts écologiques et sanitaires, surtout pour des millions de personnes devenant très électro-sensibles, avec en plus, « le cas 5G » imposé de force à tous.
Avec quels matériels donc, moins polluants, arriverons-nous à travailler ?

Merci à tous pour vos contributions actuelles ou à venir,
sur ce sujet aussi :
« Matériels les moins polluants électro-magnétiquement… »

Salut,

Pour répondre de façon directe à ta question :

Alors déjà tu ne précises pas dans quel contexte. Je vais supposer que tu parles du milieu domestique. Donc on oublie les barres de d’uranium dans les centrales nucléaires.
Ce qui émettent le plus d’onde électromagnétique chez toi sont ceux… qui sont fait pour émettre des ondes électromagnétiques : téléphones portables, box wifi, ordi connecté en wifi, appareils bluetooth, et euh… c’est à peu près tout ce qui me vient à l’esprit.
Une fois connecté en filaire, portable en mode avion, toussa toussa, il reste bien les champs magnétiques dus aux courants passant dans tous les circuits de ta baraque. Ben là, c’est juste proportionnel à l’intensité du courant. Sauf que d’une part, un champ magnétique n’est pas une onde électromagnétique (il faut un couplage avec un champs électrique, ce qui doit pouvoir arriver avec des courant alternatifs, mais je ne suis même pas sûr. Mes cours sur les équations de Maxwell remontent à belle lurette, donc jme souviens plus). D’autre part on parle de phénomènes déjà faibles au niveau du conducteur, mais qui en plus décroissent avec le carré de la distance, donc. Autant dire totalement négligeable devant le premier phénomène.
Premier phénomène lui-même négligeable devant… le bain d’onde électromagnétique ambiant de ta maison : Soleil, signaux TV, signaux Radio, signaux GNSS, etc. Pour lutter contre ça, ben à part construire ta maison comme une cage de Faraday, il y a pas beaucoup de solutions. Par contre, si tu fais ça, il faudra pas se plaindre de devoir sortir sur le balcon au mois de décembre par -5 pour passer un coup de fil.

Maintenant pour interroger sur la pertinence de ta question :

Déjà comprendre qu’une onde électromagnétique est une onde, donc caractérisée par une fréquence et une amplitude. Si tu augmentes l’amplitude à fréquence égale, tu augmentes l’énergie (si faire des demi-squat et moins fatiguant que faire des squats profonds à la même vitesse). Si tu augmentes la fréquence à amplitude égale, tu augmentes l’énergie (faire 30 squats en une minute est moins fatiguant que de faire 60 squats en une minute).
De plus certaines propriétés dépendent de la fréquence (matériaux transparents à certaines fréquences, phénomènes de diffractions…).
Donc parler des effets des ondes électromagnétiques sans préciser de quels amplitudes, et surtout de quelles fréquences on parle ne signifie pas grand chose.
En partant des très hautes fréquences vers les plus basses, on a les rayons gamma, puis les rayon X, puis les ultraviolets. Ces fréquences sont dites ionisantes, c.à.d quelles peuvent être suffisamment énergétiques pour ioniser un atome (= arracher ses électrons), et donc casser une molécule (par exemple de l’ADN). D’où un effet cancérigène. La plupart des matériaux sont transparents au rayons gamma et rayons x (c’est grâce à ça que les médecins font des radio). Le rayons ultraviolets peuvent être dangereux pour la peau et les yeux, mais ne pénètrent pas plus profond. L’exposition se mesure en Sievert (Sv). Les effets sur la santé sont prouvés à partir de 100 mSv. Et une exposition à ces niveau là est déjà bien moins cancérigène que le tabac ou l’alcool. En dessous de 100 mSv, il n’y a rien de prouvé. Ça ne veux pas dire qu’il n’y a pas d’effet. Ça veut dire que ces effets s’ils existent, sont non-mesurables, car inférieur au bruit de mesure lié à tout les autres facteurs de notre environnement (qualité de l’alimentation, du sommeil, stress dans la vie quotidienne, consommation d’alcool, pollution de l’air… et même variations génétiques). Pour donner un ordre de grandeur, un Français est exposé en moyenne à un peu plus de 4 mSv médical compris, et 2,6 mSv hors médical (dont environs 1% d’origine anthropique). Hors médical, les principales sources d’expositions sont le rayonnement solaire et le radon qui remonte du sous-sol. Certaines cave en France peuvent atteindre des niveaux de radioactivité non négligeables à cause de ce radon. Mais bizarrement, leurs occupants se préoccupent bien souvent plus de couper le wifi que d’installer une ventilation dans la cave.

En descendant encore en fréquence on baisse en énergie et on sort du domaine des rayonnement ionisant (donc exposition de 0 Sv quelque soit l’amplitude et la durée d’exposition pour toute la suite.
On d’abord… le visible. Que je passe rapidement, parque que je n’ai, étrangement, jamais entendu ou lu qui que ce soit argumenter à propos des possibles effets cancérigènes de la lumière visible. Quand à ce qu’on appel couramment la « pollution lumineuse », ce n’est pas tout à fait le même sujet. Idem pour l’infrarouge.

Ensuite vient le domaine radio, utilisé entre autre par tous les appareils de communication sans fil, au sens large du terme. Et bien là, désolé, mais « l’abondante littérature scientifique » ne tranche pas. Il n’y a pas de mécanisme identifié pour pour faire le lien l’exposition aux ondes et un éventuel cancer (comme la destruction de molécules d’ADN dans le cas des hautes énergies). Quand au études statistiques, elle sont encore une fois dans le bruit de mesure. Si tu lance une pièce 1000 fois et qu’elle tombe 506 fois sur face est-ce que c’est suffisant pour en déduire que les deux faces ne sont pas équiprobables ? L’OMS considère toujours le portable comme « peut-être cancérigène ». Ce qui signifie pour qui sait lire entre les lignes « pour le moment on a pas de preuve, mais on veut surtout pas que ça nous retombe dessus si jamais on venait à en trouver ». À titre de comparaison la cigarette est classé comme « cancérigène certain » (en fait c’est la première cause de mortalité évitable en France), de même que l’alcool.

Encore une fois, l’absence de certitudes ne signifie pas qu’il ne faille pas prendre de précaution. Mais faire des efforts important pour obtenir un effet hypothétique quand on peut faire peu d’effort pour obtenir un effet certain est irrationnel et contre-productif. Si la problématique est le cancer, comme le laisse entendre ta question, même en te passant totalement d’électronique et en t’enfermant dans une cage de Faraday, si tu n’as pas une hygiène de vie correcte à côté, les probabilité seront en ta défaveur par rapport un quelqu’un qui a trois relais wifi chez lui et une antenne GSM dans son jardin, mais qui mange sainement, à une activité physique et qui ne vit pas sous pression et ne fume pas.
C’est comme si l’état investissait 5 milliard dans la lutte contre la fraude à l’assurance maladie alors qu’il pourrait investir la même somme dans la lutte contre l’évasion fiscale. C’est juste un exemple.

Bref tout ça pour dire qu’une approche rationnelle consiste à commencer par prendre les mesure qui on un bon ratio coût/efficacité et à terminer ensuite par celle qui on un ration plus mauvais. Le cas des ondes électromagnétique, le coût n’est certes pas très élevé (on peut se brancher en filaire, mettre son portable en mode avion la nuit et téléphoner avec un kit main-libre), mais le gain très incertain (les effets sont non prouvés, et même s’ils l’étaient, d’autres paramètres sont bien plus déterminant), voir nul (les chiffres sont donnés au hasard à titre d’exemple, mais : si ton portable compte pour 1% de ton exposition, et que le reste est dû au Soleil, signaux satellites et autres, tu peux toujours le couper, ça va pas changer grand chose).

1 Like

Merci pour ce long message.

A la maison, couplé le Smartphone au Wifi et pas à la 4G/5G me semble une action simple sans coût et saine.

Moins onéreuse, certainement, dans la mesure où le wifi est illimité et la data l’étant assez rarement. Après est-ce que ça diminue la quantité d’onde ? Je ne sais pas. Le téléphone émet quand même des ondes (simplement il communique avec la boxe au lieu de l’antenne la plus proche). L’antenne GSM émet quand même des ondes (simplement elle sont ignorées par le téléphone). Donc en terme de source, c’est là même chose. S’il y a une différence, c’est au niveau de la puissance d’émission du téléphone portable : émet-il moins lorsqu’il communique avec une boxe, beaucoup plus proche ? C’est très probable, mais il faudrait regarder ce que signifie ce « moins » par rapport au bain environnant. De même est-ce que la boxe n’émet pas plus lorsqu’un appareil communique avec elle ?
Ce ne sont pas des questions rhétoriques : je ne connais pas la réponse. Mais c’est juste pour dire encore une fois : agir sans s’interroger sur les ordres de grandeurs, c’est prendre le risque de faire des efforts sans avoir la moindre efficacité sur le problème à corriger. C’est le problème qu’on a actuellement avec tous les enjeux écologiques : on fait plein de truc bien, planter des arbres, mettre des ruches sur les toits, etc, mais à des années lumières des résultats nécessaires pour réellement changer la donne (on parle plutôt d’une réduction de la consommation d’énergie par 3, et d’une réduction des emission de GES de 4% par an).
Bon dans ton exemple, tu peux, en terme d’effort, ça ne coûte rien. Par contre est-ce que ça a une influence ? Je ne connais pas suffisamment ces appareils pour répondre à cette question.

Quelques autres suggestions : la plupart des boxes sont programmables et il est possible de couper le wifi automatiquement la nuit. Pareil, je n’ai pas d’ordre de grandeur de la différence d’exposition. Par contre, ça a pour effet secondaire d’éviter que les gosses geekent jusqu’à 2h du mat’.
De même les téléphones portables n’ont pas forcément besoin d’être connectés h24 (bon, pour les utilisateurs de whats’app, je ne peux rien faire).

1 Like