Alternative framasoft à WhatsApp

bonjour contributeur, existe il une alternative chez Framasoft à WhatsApp ?
merci de vos réponses.
Cordialement André

Pas chez Framasoft non. Mais vous pouvez trouver des idées ici : https://degooglisons-internet.org/fr/alternatives#whatsapp

1 Like

Et également sur notre annuaire Framalibre : https://framalibre.org/alternatives?tid=WhatsApp

2 Likes

Merci de votre réponse

1 Like

Bonjour, j’avais posté un message dans cette discussion il y a quelques minutes mais je le modifie car en recherchant avec « Signal » au lieu de « signal » (apparemment la casse entre automatiquement en ligne de compte dans la recherche du forum) j’ai trouvé une discussion beaucoup récente et plus longue sur le sujet. Je vais donc aller mettre mon message initial dans cette autre discussion.
P.S. : dans le contexte actuel, prenez bien soin de vos proches et de vous même. Bon courage à nous tou-te-s.

2 Likes

Quelques arguments pour quitter Whatsapp, et trouver une « alternative »

Whatsapp, fenêtre ouverte sur votre système
Dernier bug découvert dans Whatsapp, une vulnérabilité permettrait à un attaquant d’accéder à tout le contenu de la plateforme qui utilise Whatsapp (ordinateur ou smartphone par exemple). L’attaque est simple : un message envoyé avec un lien. Si l’utilisateur clique sur le lien, tout le contenu devient accessible pour l’attaquant. Ce bug n’est heureusement plus présent dans les dernières versions.

Ca bouge et quitte WhatsApp en Suisse

Le Quotidien Jurassien | L’ actualité du Jura et du Jura …

L’armée suisse a interdit l’utilisation de WhatsApp dans le cadre du service. Depuis le
début d’année, la messagerie suisse Threema, jugée plus sûre, notamment en matière
de protection des données, est utilisée à la place pour la communication.
Threema n’est en effet pas soumis au «Cloud Act» américain et peut être utilisé de
manière anonyme. La messagerie est conforme au règlement européen sur la
protection des données et est soumise à la jurisprudence suisse, a expliqué l’armée à
Keystone-ATS, revenant sur une information du Tages-Anzeiger . Ce besoin de sécurité
pour la troupe s’est notamment développé suite au premier engagement dans la lutte
contre le coronavirus, a écrit hier le porte-parole de l’armée Stefan Hofer. L’utilisation