Des lunettes pour mieux voir votre vie privée

Salut,

Je ne peux m’empêcher de rapporter ce qui m’est arrivé cet après midi et qui m’inquiète beaucoup sur l’avenir de la société :astonished:

J’ai besoin de changer de lunettes, je me rends donc chez mon opticien. Quand l’affaire a été faite, il me présente sa facture et un contrat à signer ! Je demande de quoi il s’agit, précisant que cette manie de faire signer des contrats qu’on n’a pas le temps de lire n’est pas très honnête.

Réponse de la brave dame : “Oh, ne vous inquiétez pas, il ne s’agit que de nous donner l’autorisation d’utiliser votre adresse”. Je lui réponds évidemment (enfin… est-ce bien si évident pour tout le monde ?) que ça, je n’accepte pas. Elle paraît très surprise et ennuyée : “Mais, c’est que c’est obligatoire, vous n’avez pas le choix !”.

Là, je lui fais vivement part de ma surprise et lui dis que, d’une part, je suis extrêmement pointilleux sur ce point et que dans ces conditions je vais aller voir un autre opticien, et que d’autre part c’est illégal. “Mais si, c’est obligatoire. Nous allons avoir des ennuis en cas de contrôle”.

Après quelques explications de ma part sur la loi informatique et libertés et le fait que ce qui est obligatoire, ce n’est pas que je signe, mais qu’ils aient obtenu ma signature pour avoir le droit d’exploiter mes données personnelles, justement parce qu’elles sont personnelles et qu’il m’appartient d’accepter ou non qu’elles soient utilisées, elle n’a toujours pas compris ! Elle maintient qu’en cas de contrôle, ils vont avoir des pénalités.

Je lui conseille alors de bien se renseigner, parce que cette histoire de pénalités me semble illégale : comment serait-il possible légalement à qui que ce soit d’imposer sous la contrainte l’obtention d’une signature pour exploiter les données personnelles des clients ?

Finalement, ne comprenant manifestement rien à ce que je lui explique, elle abandonne et accepte que je ne signe pas.

Mais où va-t-on ? On ne peut bientôt plus acheter son pain sans répondre d’abord à un interrogatoire de police au cours duquel on doit absolument donner tous ses téléphones (fixe et portable obligatoires tous les deux !), son adresse mail, sa date de naissance etc. ! Et bien sûr, tout ça sera diffusé aux “partenaires légitimes” et revendu à qui en veut.

Que faire ? Rien de bien difficile : ça ne fonctionne que parce que, même si quelques uns dénoncent ce système, personne ne refuse de fournir des données manifestement inutiles. Si une seule personne avait déjà refusé de signer chez mon opticien, ils ne m’auraient pas regardé comme si j’étais un extra-terrestre lorsque je l’ai fait !

Bref, on a la société qu’on mérite…

6 Likes

Au moins ils t’ont demandé ton consentement… J’ai eu droit à quelques surprises par mail/sms donc maintenant je fais gaffe à ne plus donner mes coordonnées de contact si il n’y a pas besoin (le mail “poubelle” fonctionne bien dans certains cas aussi).

3 Likes

Ou les services comme yopmail quand vous avez besoin d’accéder au contenu mais une seule fois et sans données sensibles!
Il y avait aussi l’excellent spamgourmet qui a failli fermé (je n’ai pas trop suivi les évolutions depuis) mais a diverses alternatives dont certaines recensées ici.

Même si c’est vrai que dans ce cas la “demande” de signature est totalement abusée…

Hello, sujet intéressants et bien actuel.
C’est vrai que c’est une vigilance constante pour ne pas se faire piquer ses données. Les contrats papiers qu’on a/qu’on nous donne pas le temps de lire comme tu le racontes bien @jibe74.
Et surtout la moindre page internet qu’on consulte. Dans le meilleur des cas on a une petite fenêtre pop-up qui demande d’autoriser ou non. Et quand on choisi “ou non” il faut aller se farcir le paramétrages plus ou moins user-friendly (parfois on a “Tout refuser” mais parfois faut tout cocher un par un) et au final je suis pas forcément sûr que mes choix ont été pris en compte et respectés. Et la liste hallucinante des “partenaires” !
C’est là qu’on est content d’utiliser quelques outils qui aident un peu à se prémunir contre ce fléau.
Dans la réalité, je pense qu’on doit souvent être confrontés à l’incompréhension de nos interlocuteurs (comme dans ton anecdote @jibe74) car la plupart ne savent ou ne comprennent pas de quoi il s’agit surtout dans des rapports commerciaux (les données personnelles étant avant tout des données marketing pour eux).
Côté virtuel, il semble exister heureusement des solutions. Avec le Libre notamment.
J’aime bien aussi l’idée de contrer le fléau avec des parades. Je pense notamment à Xprivacy (que je ne peux malheureusement pas installer pour l’instant), un programme qui envoie des fausses données à ceux qui veulent les piller (faux carnet d’adresses, fausses coordonnées GPS).

1 Like

Salut,

C’est vrai qu’il y a des moyens de contourner le problème, avec une adresse mail poubelle ou autre. Mais ce que je dis, c’est surtout que ce n’est certainement pas la bonne solution à long terme. Ce qu’il faut, c’est surtout se battre contre ces pratiques inadmissibles, non se contenter de s’en défendre en les contournant. Et donc systématiquement refuser ce chantage à CGU et autres autorisations d’exploiter nos données. Pas toujours facile, certes, mais absolument indispensable si on veut que ce genre de pratique ne nous envahisse pas de plus en plus.

3 Likes

Quand je vois la réaction de mon entourage lorsque j’essaie de les sensibiliser à ce problème… c’est sans espoir.

Salut,

Mon opticien a bien accepté mes conditions ! Il n’a certes rien compris, me prend pour un emmerdeur de 1e classe, mais n’empêche que quand c’est ça ou je vais voir la concurrence, il est bien obligé de se plier. Et si tout le monde fait ça, ils seront bien obligés de renoncer !

Sans espoir ? N’est-ce pas parce qu’on a beaucoup trop attendu pour réagir autrement qu’avec de belles paroles ?

Maintenant, on a deux possibilités : soit on baisse les bras et on accepte d’avoir dépassé 1984 et le meilleur des mondes, voire même le monde de 2084 de la zone du dehors, soit on refuse la fatalité…

2 Likes

Bonjour,
Pas tout compris. Quelles données privées te demandent t-il adresse, date de naissance … ? et comment justifient ils l’usage ?
Il faut bien distinguer dans la vie physique ou l’on a encire un peu de marge de manoeuvre.
Par contre sur les sites la seule solution , c’est de faire remonter (ou partir) sur des données comme date de naissance, adresse … sur des sites web qui 99%/100 ne servent à rien (donc je mets fausse date de naissance et adresse).
Reste à filer notre email (éventuellement mail dédié) mais pour le tel, cela devient de plus en plus difficile de s’y opposer car c’est un champ obligatoire avec vérification (rarement justifié sauf service bancaire mais l devrait tjs y avoir une alternative car que se passe t-il quand pendant un temps on a plus de portable ?)
@+

Salut,

Le problème est moins les données qu’ils demandent, et que de toutes manières ils trouvent sur la carte vitale, la carte bancaire ou le chèque, l’ordonnance etc. que le fait qu’ils veulent mon accord pour en faire ce qu’ils veulent. Justification d’usage ? C’est obligatoire, sinon ils sont pénalisés ! Magnifique raison !

Pour le téléphone sur les sites marchands, c’est souvent pour le donner au livreur afin qu’il puisse appeler en cas de besoin (difficulté à trouver l’adresse - j’habite dans un coin perdu de montagne ! - problème de livraison etc.). Mais un seul numéro suffit, et ils n’ont pas à le diffuser sans consentement explicite obtenu par opt-in.

2 Likes

Bonjour,

Oui, je souhaites contribuer à lutte contre les pratiques d’exploitations des données.
Quelles contributions sont recommandés et quelles “sources” (guides de mise en eouvre) sont disponibles pour les “simples soldats” ? (non expert en numérique)
Merci aux “contributeurs-guide”

Les guides de la CNIL sont déjà un bon point d’entrée. Après, il y a le site de la quadrature du net par exemple ?

1 Like

Merci, cela fait beaucoup à lire, beacoup à comprendre et toujours pas d’actes concret de contributions pour un citoyen avertit, conscient non expert - numériques
YEAP

Salut,

Oui, beaucoup à lire et à comprendre, mais c’est parce que le sujet est très complexe. Il y a à la fois des questions de droit international, des questions techniques, une foule de mauvaises habitudes, du lobbying qui impose la collecte et qui fait croire que sans collecte, pas d’économie possible etc. etc.

Si tu veux des actes concrets de contribution, tu peux déjà soutenir financièrement ceux qui se battent : la quadrature et aussi Framasoft. Et tu peux commencer par abandonner tout ce que tu peux comme usage des GAFAM pour remplacer par les alternatives proposées par Framasoft, les CHATONS ou autres associations éthiques.

2 Likes

Bonjour
il m’est arrivé quasi la même chose chez mon opticien, à peu près au même moment.
Seulement ça faisait déjà plus d’une heure que la gentille dame m’expliquait la perte de relations humaines qui leur étaient imposées, l’utilisation à outrance d’outils informatique au lieu de l’outil humain machant le travail et la technicité de l’opticien, tendant vers la création de boutiques sans opticien, ou le client fait tout par lui-même. Au prix d’une baisse de qualité du fait d’une trop grande uniformisation. J’avais enchainé par sous entendu de plus en plus précis sur notre renoncement collectif. Notre capacité à confier notre vie à tous, à renoncer à notre vie privée, à renoncer à notre capacité à réfléchir par nous même, et de fait, notre perte générale de capacité intellectuelle.
Et en parallèle, elle me détaillait comment sa chaine changeait ses méthodes pour rentrer dans ce jeu, sans réaliser elle-même son rôle…

A l’issue d’une longue discussion… Je n’ai pas eu à signer ou pénalités, elle a utilisé un formulaire pour remplir le contrat, a coché toute seule sans rien me demander les 3 cases, décochées par défaut, m’a fait signer sur tablette avant que je puisse relire le contrat. C’était tellement raccord avec ce qu’elle venait de dépeindre, mais elle ne s’en appercevait pas vraiment.
Je n’avais pas réellement l’envie de reperdre une heure. J’ai donc dit :
"- la création d’un compte je suis obligée ?

  • C’est pour le suivi de votre commande, enregister votre ordonnance, mais vous ne serez pas obligée de créer votre compte (Ah ?!)
  • Et ces données je peux changer d’avis ?
  • oh oui oui !"
    j’ai donc à regret laisser tomber pour ne pas y passer la journée. J’attends d’avoir mes lunettes puis je clos tout et demanderais la suppression des données. La méthode me parait trés discutable, mais elle est loin d’être isolée

l’an dernier, pour une IRM
votre adresse mail ?
Je suis obligée ?
c’est pour vous envoyer les résultats, mais non vous n’êtes pas obligée, il faudra venir les chercher (ou attendre 10 min de plus)
Ok, donc je ne vous donne pas d’adresse.

il y a 1 mois, même lieu
j’ai bien votre dossier, mais vous n’avez pas d’adresse mail ?
Non je n’en ai pas.
=> cette fois rien sur mon obligation ou non de la donner, pareil pour les autres patients (ne faudrait il pas dire client dans ces conditions…)

même constat dans un autre centre d’imagerie il y a quelques mois.

Quand ce n’est pas, pour un autre contrat :
“oui c’est la loi qui nous oblige, ce n’est qu’une formalité, il faut accepter”
“non je ne coche pas merci !”

La partie est loin d’être gagnée, et la CNIL est bien trop frileuse pour que ça change (cf les recours de la quadrature justement).
Pour autant, la sensibilitation est réelle. Elle s’etend largement au delà des non informatique-friendly. Il ne faut pas désespérer…

1 Like

Salut,

Merci pour cet intéressant retour d’expériences multiples !

Ben… C’est sûr qu’il ne faudrait pas, et en tous cas qu’il faut continuer à se battre ! Mais hélas, je suis assez pessimiste. Les gens prêchent l’écologie tout en allant chercher leurs clopes avec leur gros SUV ! Et quand on leur fait remarquer qu’il y a “peut-être comme une incompatibilité”, c’est "Ah, mais non, tout le monde fait ça ! Je me mettrai au vélo quand il n’y aura plus de centrales nucléaires ! (et donc qu’on s’éclairera à la bougie, grandes productrices de CO2 et faites avec du pétrole, mais bon…).

Oui, ou tout simplement le report de la mise en application du RGPD… Inadmissible !

1 Like

Whop ! hop ! hop !
Ne confondons pas tout !

La CNIL a décidé de ne pas chercher de noise aux sociétés ne respectant pas le RGPD pendant un certain temps : C’est une honte, on est d’accord là-dessus

Mais : Le RGPD est bien en application (la CNIL n’est pas un juge et n’a qu’un pouvoir limité), il faut donc que chacun le fasse respecter et n’hésite pas à porter plainte auprès d’un tribunal => Personne n’hésite à porter plainte si on lui vole sa voiture ? Il faut faire la même chose avec les données persos :o)

2 Likes

c’est à toi de les trouver ! la première contribution que tu peux faire c’est déjà d’utiliser des outils qui protègent ta vie privée et d’expliquer à ton entourage pourquoi tu le fais. Au début, les gens ne comprennent pas mais à force d’explications, ils finissent par se poser des questions… Et cette étape est le premier octet d’une autre vie numérique.
Mais tout ceci demande des efforts, des recherches … le Framablog, celui de la Quadra et celui de l’April. De toute façon si les gens ne sont pas prêt à faire des efforts, ils ne sont pas prêts à ne pas se laisse voler leur identité numérique.
Tu peux leur faire écouter cette chanson aussi :slight_smile:

2 Likes

Merci du retour d’infos.
Oui, le sujet est complexe, donc sérieux et donc il m’intéresse.

Non pour les soutiens financiers. (Rien contre les associations , c’est juste un choix de par ma situation perosonnel).

Oui et OK pour abandonner l’usage des GAFAM, c’est en cours.
Oui. pour l’usage des alternatives Framasoft, c’est en cours.
Oui, pour les CHATONS, j’y œuvre depuis environ 10 ans pour en créer un dans notre région (Jura Suisse)
Oui, pour les autres associations éthiques, je questionne et enquête pour les identifier / les connaîtres.

3 Likes

Merci de l’info.

Oui, je m’applique à trouver ceux que je peux mettre en oeuvre.
Oui, je vais utiliser les outils qui protègentma vie privé (c’est en cours)
Oui, les gens ne comprennent pas, mais certains me font simplement confiance depuis 40 ans !!! (c’est super mais aussi responsabilsant)
Oui, pas de problème pour les efforts nécessaires à accomplir , je ne sais pas vivre autrement surtout que grâce à vous je ne me sens soutenu et pas seul.
La Quadra, April c’est SUPER , mais je suis en Suisse et les réglements sont autres ,…
Merci pour la chanson
YEAP

2 Likes