Développer une plateforme de financement de créateurs extérieure à PeerTube ?


#1

Salut,

Je trouve PeerTube très intéressant, mais il me semble que la réflexion sur PeerTube doit essayer de penser l’économie d’une plateforme décentralisée de contenus originaux. On a de plus en plus de youtubers qui vivent de YT. En gros 3 modèles éco (parfois) complémentaires :

  • la pub ciblée (repose sur le grand nombre de vues)

  • les opé commerciales (Fanta, un musée ou le ministère de la santé sponsorise une vidéo)

  • le financement participatif.

Pub

Le premier peut mourrir. Je ne crois pas qu’il faille implémenter la pub, le ciblage, et ce qu’on cherche à fuir chez YT et consorts dans PeerTube

Opérations commerciales

Le second dépendra de l’audience des producteurs de contenus : si des “poids lourds” décident de quitter YT et que les communautés les suivent (c’est un gros si), alors, ils continueront à faire des opé commerciales, parce qu’ils toucheront des communautés

Crowdfunding récurrent

Le troisième est celui qui me questionne le plus : Aujourd’hui, 2 boites sont en train de s’imposer en France (Tipee) et dans le monde (Patreon). Elles sont tout aussi centralisées, et elles prennent 5% des transactions. Alors il y a Liberapay, mais il me semble qu’une partie de son succès (très) relatif vient du fait qu’il n’y a pas d’entité identifiable derrière (et le jeune age, aussi).

Est-ce que Frama/les CHATONS voudraient / pourraient porter une plateforme de crowdfunding récurrent afin que les gens qui veulent aller ailleurs que YT puisse le faire en continuant à vivre de leurs productions ? C’est selon moi un élément important de la réflexion sur les plateformes que de ne pas s’arrêter à la possibilité d’uploader des vidéos ; c’est aussi une condition du succès des vidéos non-commerciales : la sérandipité reste sur une seule plateforme : jamais vous n’atterrirez sur PeerTube ou Dailymotion à la fin d’une vidéo YT, donc plus on a de gros créateurs de contenus, plus on a de chance que la plateforme soit populaire, plus on a de chance que des vidéos uploadées soient vues.

Autres financements

Je prétends pas à l’exhaustivité, donc si de nouveaux modèles doivent / peuvent être pensés ou si j’ai juste oublié des modèles existants, complétez !

La question de la techno me semble très très négligeable. J’anticipe les fantasmes blockchain : on s’en fout de savoir si c’est du blockchain ou n’importe quelle autre plateforme.

<mon avis à 2 sous> La question de la décentralisation totale de la plateforme de paiement peut être posée, mais dans ce cas se pose aussi celle de la confiance (et de la potentielle spéculation). Bref, un truc rattaché à une asso identifiée, avec un compte en banque et la possibilité de payer avec une carte bleue des familles, c’est moins techno-sexy, mais probablement plus efficace </mes deux sous>

Pertinent ?

Je ne sais pas si cette réflexion est pertinente. J’explique cette “conclusion” :

  • si le but est juste de se donner un espace pour uploader les vidéos ailleurs que sur YT pour des gens qui ne cherchent pas à les monétiser, peut-être cette réflexion est inutile.

  • si le but est de toucher les “poids lourds”, peut-être faut-il aller leur causer, et plus important, aller causer aux studios de production qui sont aujourd’hui les décideurs sur les stratégies économiques des dits “poids lourds”

  • peut-être cette réflexion a-t-elle déjà été menée ailleurs, et j’arrive après là guerre


#2

Salut,
Je me posais ce genre de questions sur justement la rémunération des Youtubers et autres influenceurs.
Je me demande si il ne serais pas interessant de fournir via la plateform de Peertube un systeme de parrainage ou abonnement (a la twitch) pour certaines chaines, permettant ainsi de soutenir certains créateurs. Et même permettre de maintenir de manière générale un instance de Peertube


#3

Bonjoir :),

J’ai un avis extrêmement subjectif sur la question, mais je suis un grand nostalgique des débuts de Youtube avant qu’il ne se fasser racheter par Google. Malgré mon jeune âge, j’ai connu cette période où les gens postaient des vidéos pour le plaisir de partager, que ce soit leurs passions, leurs loisirs, leurs conneries aussi. Y avait pas cette dimension commerciale, ces vidéastes n’étaient pas animés par la volonté de s’enrichir ou de vivre de ce qu’ils réalisaient…

Puis est arrivée la monétisation, et de fil en aiguille les vidéos ont changées, les mentalités aussi et on a assisté à l’explosion de vidéos buzz, clickbait, et ces p*tains de messages en début ou fin de vidéo : “CLIQUE SUR CETTE CLOCHE, SANS ÇA JE PEUX PAS VIVRE, ABONNE TOI, ABONNE TOIIIIIIIII” … Et certains considèrent ça comme un boulot, et perso ça me sidère de se qualifier de la sorte quand tu te filmes en train de jouer à des jeux vidéos, éthiquement ça passe pas… (Bien sûr, il n’y a pas que ce genre vidéastes, des réalisations d’une grande qualité sont présentes et certaines ne cèdent pas à la monétisation mais utilisent le financement participatif, comme par exemple “Le Fil d’Actus”)

Le principe du crowdfunding reste intéressant puisqu’il laisse le choix au spectateur de soutenir ou non un projet, il n’y a rien d’“imposé”.

Pourquoi vouloi toucher des “poids lourds” ? Les autres projets Framasoft n’ont pas eu besoin de causer avec des boîtes influentes pour que ses services rencontrent une popularité…

EDIT : subjectif, pas objectif, c’est corrigé


#4

C’est intéressant, et je ne suis pas d’accord avec toi. Je m’explique.

Je suis convaincu qu’on a une utopie d’un web pré-économique, hors du monde marchand, qui aurait été baffouée par les méchants commercants. Je crois aussi qu’il faut en revenir

Malgré mon jeune âge, j’ai connu cette période où les gens postaient des vidéos pour le plaisir de partager, que ce soit leurs passions, leurs loisirs, leurs conneries aussi.

et malgré mon grand age, je crois que pour beaucoup, la passion, le plaisir de partager, etc. est le moteur de la création. Reste que la création vidéo demande des moyens et du temps. On voit les déboires des burn-out chez les développeurs de logiciel libre, qui ont 2 vies, une pour vivre, une qui les intéresse — malheureusement c’est pas la même — et on voit ici et là des alternatives à ce qu’on pourrait nommer auto-exploitation, ou digital labor. L’alternative dans un monde où le miam et le glou tombent pas du ciel passe par le fait de financer les gens (qui travaillent pour framasoft pour ce forum et les autres services, ou directement des créateurs de contenus).

Puis est arrivée la monétisation, et de fil en aiguille les vidéos ont changées, les mentalités aussi et on a assisté à l’explosion de vidéos buzz, clickbait, et ces p*tains de messages en début ou fin de vidéo : “CLIQUE SUR CETTE CLOCHE, SANS ÇA JE PEUX PAS VIVRE, ABONNE TOI, ABONNE TOIIIIIIIII” … Et certains considèrent ça comme un boulot, et perso ça me sidère de se qualifier de la sorte quand tu te filmes en train de jouer à des jeux vidéos, éthiquement ça passe pas…

Les clickbait existent, mais dépendent des dispositifs de monétisation de l’attention (par la vente de publicité, que j’avais exclu du champ des possible dans mon premier post). Personne n’ira donner de façon réccurente pour les clickbait… ou peut-être que si, d’ailleurs que ce soit toi ou quelqu’un d’autre, chacun peut soutenir ce qu’il estime ; cela m’amène à ton point sur les jeux vidéos. Visiblement, tu penses que ca n’est pas du travail. Mais il y a un travail réalisé : écriture, captation, montage, lien avec la communauté des spectateurs, etc. C’est tellement pas du travail que ca prend plusieurs pleins temps aux gens qui le font. Qu’on estime la qualité de ces vidéos est une chose, qu’on estime qu’elles soient ou pas du travail me semble en être une autre. Après, à la différence de YT, tu ne payeras pas les contenus que tu n’aimes pas — vu que tu décides.

[Parenthèse sur un autre sujet, connexe : ca pose aussi la question d’un moteur de recommandation des vidéos, qui est un puissant outil de normalisation dans le cas de YT puisqu’il te montre ce que tu aimes et les trending, en gros. Ca serait intéressant d’avoir un outil de recommandation paramétrable : surprends moi plus ou moins, j’ai aimé la surprise ou pas, etc. Si on arrivait à faire à base d’un réseau de neurones artificiels distribué entre les instances, ca pourrait être très très classe]

(Bien sûr, il n’y a pas que ce genre vidéastes, des réalisations d’une grande qualité sont présentes et certaines ne cèdent pas à la monétisation mais utilisent le financement participatif, comme par exemple “Le Fil d’Actus”)

Là encore, je crois qu’il faut se prémunir d’appeler ça autrement que de la monétisation. Ca n’est rien d’autre que de la monétisation ! Le crowdfunding permet de transformer un bien culturel immatériel en une marchandise. Ca n’est pas parce que le payement ne correspond pas au moment de livraison de la marchandise — et qu’il n’est pas égal pour tous — qu’il n’est pas un payement. Le fait de refuser de nommer les choses par leur nom empêche de penser l’opposition qu’il faut opposer, je crois. Le problème n’est pas la donnée, mais laconcentration. Peut-être pourrait-on penser l’argent de la même façon (?)

En somme, je crois qu’on est d’accord sur le besoin de monétiser les contenus par le crowdfunding, si possible récurrent, parce que ca sécurise les créateurs — ca leur laisse la possibilité d’expérimenter plus, sans se prendre directement un retour de bâton en perdant 50% des financements s’ils se plantent sur une vidéo.

La question qui reste est donc (je crois) : qui fait cet intermédiaire financier — qui existera quoi qu’il arrive, et est-ce qu’on veut laisser les boites quicollectent les données et se gavent de 5% de toutes ces transactions ?


#5

@valerian la blockchain est là pour supprimer les intermédiaires financiers justement.
Voir


ou
https://d.tube/ lié à la plateforme steemit.com


#6

Si tu veux juste supprimer les intermédiaires pour faire du crowdfunding ou du don, pas besoin de blockchain pour y héberger son contenu, juste ses transactions. Dans ce cas metter un bouton de don BitCoin ou Ethereum suffit amplement.

À ceci près que les intermédiaires sont les mineurs - il faut pas se leurrer, on aura toujours besoin d’un tiers pour officialiser une transaction. :slight_smile:


#7

Bonjour, et merci à tous pour vos participations :wink:

Il existe aussi une 4eme voir 5eme manière de “financement”

Suffit peut être de les inventer plutôt que de se “reposer” sur les méthodes de “l’ancien monde” ?

Si vous continuez de voir le PeerTube “comme” le modèle Youtube/Pub + Teepee…
Ce n’est peut être pas une solution idéale !?

En ce qui nous concerne nous sommes intéressés par PeerTube et monter une instance ( après les vacances, famille, enfants toussa priorité :wink: )

Mais la question du financement commence par le serveur LUI MEME :wink:
C’est con mais personne n’aborde ici le sujet.
Qui paye le CPU/temps CPU, l’espace disque et la bande passante !?

Le modèle de D.tUbe aka Steem est interessant sur la philosophie <-- c’est mis en gras pour distinguer de la techo qui …pêche et c’est pas sujet.

Le “soucis” (financier) de D.Tube c’est aussi son avantage (ou l’inverse)
C’est que cette plate forme prend en compte le nerf de la guerre : L ARGENT
Ce que PeerTube ne fait pas du tout

  1. oui c’est pas son rôle c’est un “diffuseur de média”
  2. non c’est aussi un peu son rôle ; c’est un diffuseur de média coucou presstalis / canardPC …

BREF y faut de l’argent la réponse est dans la manière dont c’est utilisé !
C’est comme un couteau, y a un “bon” usage et un “mauvais” usage

Financer le Serveur à priori n’est pas une question secondaire.
C’est la question prioritaire ; pas de serveur, pas de peertubeurs …

En revanche la question de thune / PeerTubeurs est une bonne question.
Le fameux bras de fer FREE vs GOOGLE ; les tuyaux contre l’eau (qui passe dans les tuyaux).
Faudrait peut-être envisager une réponse Newtonienne non ?

Si on considère l’argent comme un fluide (merci les Physiocrates)
Ben le fluide en lui même est visqueux : traduction il va plus vite en son centre qu’à la périphérie.
Et aussi il a une “viscosité” sur la paroie du tuyau, le fluide “accroche” / résiste.

Si on comprend cela alors le tuyau “prend” de l’énergie au fluide = il le “ralentit” (frottement toussa)
Donc il faut augmenter pression et/ou débit.
Soit tu envoies plus de patate soit tu augmentes le diamètre du tuyau, soit les deux,
Soit tu modifies la “forme” du tuyau une élipse au lieu d’un “cercle”.
Soit tu modifies la “texture” (interne) du tuyau pour lui appliquer un revêtement “tefal” pour qu’il accroche moins ou plus (selon les besoins)
Soit tu modifies la viscosité du fluide, par exemple le sang en réduisant les plaquettes aka aspirine ou ajoutant de l’eau…

Bref y a pleins de réponses, je veux dire par là un plus que 0 ou 1.
La vie n’est pas une Busherie “avec nous ou contre nous”.
Ou “faux dilemme”

Il doit y avoir le prisme déformant par lequel tout le monde voit “l’argent des Youtubeurs” ; tout le monde oublie le TRAVAIL qu’il y a derrière la Vidéo.
Et la quantité de boulot pour installer le serveur, matériel l’OS les applications et faire la maintenance.

Commencer par le financement de la plate forme elle même n’est pas une question secondaire ; c’est la question prioritaire.

Ensuite la “réponse” du financement / participations des PeerTubeurs est simple,
Y a deux moyens d’aider, participer et participer

Dans tous les cas on contribue avec son travail ;
Le travail direct de "création"
Le travail indirect de rémunération
Tu participes en “faisant” - des choses
Tu participes en “donnant” - des choses, de l’argent.

 

Ce n’est pas à la plate forme de récolter et distribuer / redistribuer la thune ( Coucou Youtube )
C’est aux “participants” ;

  • Créateurs / PeerTubeurs de participer en faisant du contenu et en acceptant de reverser une partie de leur revenus = argent s’ils en gagnent
    Pour permettre à la plate forme de grandir -> disque dur plus gros = + de vidéos – +1080 / 4K : de nouveau serveurs de redondances etc.
  • Aux spectateurs de ne plus être de “simples” passifs-passifs mais des passifs-actifs en faisant de la pub / promotion de la plate forme du PeerTubeur = en partageant
    En donnant une petite pièce à leur PeerTubeur préféré (qui par “redevance” en rendra une petite partie indirectement à la plate forme) ou directement en donnant la pièce à la plate-forme.

Voilà le “bon” système écologique à mettre en place dans cette tri force : “plate-forme” / créateurs / spectateurs.

EN ATTENDANT y faut amorcer la pompe et créer des instances, bénévolement et gratuitement dans l’immédiat et c’est cool.

Mais si nous ne nous occupons pas NOUS MEME de la question de l’argent, LUI va s’occuper de nous !

 

Encore merci à tous pour vos participations à très vite

 

Dfalm.