FramIA: Une IA codée en France alternative a ChatGPT

Bonjour à toutes et à tous,

Ce samedi, j’aurais pu aller manifester pour le mal des logements qui fait tant de mal aux plus défavorisés de notre pays. Cependant, j’avais prévu, bien avant, d’emmener mes enfants à un débat du FabLab local.
Ce débat concernait les implications de l’IA dans nos vies actuelle et à venir.

Il était important à mes yeux que mes enfants réalisent quelle forêt se développe derrière des arbres tels que ChatGPT/Google Bard/Copy.ai/Character.ai/chatPDF/etc./etc.

Durant cette réunion, le sujet a bien entendu dérivé au gré des interventions (c’est fait pour ça aussi les débats) et nous en sommes bien entendu venu aux questions ultimes:

  • Devons-nous faire confiance à un ChatGPT lorsque nous échangeons avec lui ?
  • Les données qu’il collecte aujourd’hui seront-elles mes ennemies de demain ?
  • Peut-on laisser nos existences tendre vers une dépendance toujours plus forte d’une IA dont les propriétaires sont des entreprises privées non philanthropiques et n’oeuvrant pas vers un équilibre de la santé, du confort et de l’éducation des être humains ?

J’ai alors abordé l’idée que nous pourrions établir un « toilage » des FabLab en demandant aux codeurs de chacun de ces lieux, de se mettre à coder une IA libre, respectueuse des données personnelles et surtout dont le seul et unique but soit de trouver des solutions quant à la « gestion humaine » au rang local, puis régional, puis national, puis continental, puis mondial.
Ouuuhuuouuuuuhh !!! J’entends bien entendu tous ceux qui vont crier au loup. Cependant, ne rien faire et ne pas offrir de solution qui puisse être plus positive pour les Hommes en utilisant une IA qui ne soit pas inféodée à ses propriétaires privilégiés, me semble une piste que l’on ne peut écarter.

Donc, l’intervenant modérateur à ce débat, me dit, "Non, non, non, que néni, les FabLab ne sont pas fait pour cela (bon là, je n’partageais pas, mais, bon…), me dit-il, ajoutant: Tu devrais en parler à l’équipe de Framasoft qui eux ont un pouvoir d’action bien plus étendu. Je n’ai pas trouvé une adresse de courriel, alors hop, dans l’forum.

Bon, voilà, moi, je ne suis pas un génie et ce qui sort de ma tête ne mérite peut-être pas de tourner l’oreille vers les sons que j’émets, néanmoins, tout fier de mon idée, je vous l’amène en souhaitant qu’elle suscite le même engouement que j’ai ressenti lorsqu’elle a germé.
Puisque des contraintes sont possiblement intégrables au code, je suis convaincu que de nombreuses IA vont voir le jour, reflet sempiternel des êtres humains. Dès lors, une IA sociale, que j’aime à déjà appeler « Framia » ne visant qu’à prendre la place de nos décisionnaires, qui sont pour la plupart influencés par les privilèges (du coût de transport d’un petit élu au compte en banque offshore du passé du côté sombre de la force), me semble, à moi, une option tout à fait viable de futur pour les être humains.

Désormais, c’est bien la mise en œuvre d’une telle amie numérique de l’Humain qui m’importe et je ne sais comment porter ce projet sinon en faisant ce premier pas vers vous, FramaGuardians que je respecte tant.
Je suis à votre écoute, près à agir de la hauteur de ma naïveté humaine qui nous sait si faillible qu’aujourd’hui encore nous ne sommes pas capable de vivre toutes et tous en harmonie.

Bien à toutes et à tous,
Ilryan LOCEAN
S’il vous plaît garder les boulet(-te-)s rouges pour le plat de spaghettis que mes gosses adorent une fois par semaine :slight_smile:

Bonjour à toutes et à tous,

Suite à mon propre poste d’hier, j’aimerais poursuivre le développement de ma proposition. Pour cela, j’ai regardé les autres postes et ai découvert (oui, je sais, mieux vaut tard que jamais :slight_smile: ,je viens d’arriver) Framavox.

Framavox semble être le meilleur outil de prise de décision collaborative. Personnellement, qu’il aide à la naissance de FramIA est à mon sens un gage d’implication aux efforts des FramaGuardians :smiley: !!

Donc, désormais, mon souci est d’apprendre à utiliser Framavox correctement afin d’en tirer le meilleur parti.

Est-il concevable d’être accompagné par un administrateur de Framavox ? Je me lance de mon côté dans la lecture de la Doc.

Bonne journée à tous et à toutes,
Ilryan

Bonjour à toutes et à tous,

Je viens de relire mon post d’octobre dernier.

(APARTE: Je crains de l’avoir tué dans l’oeuf par ma formulation. Je précise que je serais bien allé à la manif’ logement, étant moi-même logé chez de la famille avec mes enfants… et c’est toujours le cas… /Fin d’APARTE)

Bon, ceci étant, j’ai découvert Mistral Ai depuis, mais vous deviez toutes et tous déjà connaître cette entreprise fondée par des fondus de chez Google et Méta:

[ Mistral AI — Wikipédia ]

Ses investisseurs sont de fait complètement hors objectifs d’appuis aux utilisateurs sans contrepartie (finances/données/pouvoir/…)

J’aimerais donc relancer ma proposition de constitution d’un réseau IA, via les Fablabs, et qui ne souffre pas d’espionner ses utilisateurs, et qui soit fondé sur une visée paramétrée vers le bien commun, tel le Kenya qui vient d’ouvrir ses frontières afin de dépasser objectivement l’incohérence migratoire mondiale. Certes, les 26€ d’entrée en plus de la demande dématérialisée visent à limiter la part la plus pauvre et favoriser le tourisme, mais cela reste historique comme démarche.

[ Frontières. Le Kenya instaure une prometteuse politique “zéro visa” ]

Souhaitant que mon premier post, expliquant ma démarche vous plaise un peu plus désormais et qu’un démarrage de création d’une IA décisionnelle, où un suffrage issu d’un mix (Identité Numérique+Block chain) permette à celle-ci d’offrir des pistes décisionnelles cohérentes, fréquentes, et en adéquation avec la vraie realité démocratique de notre pays et dont l’intelligence algorithmique nous permette de nous passer du format présidentiel actuel et dépassé. Mon objectif est de nous offrir ainsi une option de VIe République, où le modèle pyramidal issue des conquérants assoiffés de pouvoir n’est plus, et qu’a contrario, la place soit donnée à la première nation travaillant à sa propre résilience, assistée par une IA (algorithme propriété exclusive du peuple) porteuse de valeurs sociales partagées par plus grand nombre, une démocratie de fait.

Suis-je un doux fou, ou bien mes réflexions vous remuent elles un peu l’envie ?

Ce débat est important, je veux sortir de la cinquième République porteuse des maux et privilèges d’un autre temps ! Devrais-je avancer seul, je poursuivrai en ce sens, l’IA ne sera un bien que lorsqu’elle nous sera commune, et ce jour là arrivera, que cela soit de notre fait relève d’une grande importance !

Ilryan LOCEAN

1 Like