La manière concrète et efficace pour résister au GAFA qui embarasse,au niveau de notre vie privée,que l'on peut faire soi même,sans attendre le feu vert des états

Bonjour GAFA=Google Amazon Facebook Apple
Quelle est la manière concrète et efficace pour résister au GAFA qui embarrasse,au niveau de notre vie privée,que l’on peut faire soi même,sans attendre le feu vert des états?
Comment jugez vous ma question?
Merci
Bonne journée
N’attrapez pas le covid19

1 Like

Utiliser, développer, et propager les logiciels libres.

PS: Ne pas oublier le M de Microsoft à GAFAM.

C’est certainement une bonne intention, mais je crois que c’est hors-sujet…

2 Likes

Bonjour,
@nflqt a tout dit, mais le plus difficile est de faire adhérer les gens. Je le vois bien avec mon entourage, ils sont enfermés dans leur bulle GAFAM, sont persuadés qu’il n’y a que ces derniers qui « possèdent » les logiciels, mais surtout ils n’ont pas envie de tout « réapprendre ».

Bonjour
Ce serait pour savoir,si cette solution reste efficace,rencontre du succès,autour des habitants de la planète Terre,à l’échelon mondial
Quel est votre point de vue?
Merci
Bonne journée

Honnêtement comme je l’ai dit, cela est difficile et nécessite de la persévérance, face aux milliards des GAFAM…

La liberté a un coût. En ce qui concerne les logiciels libres, ça se chiffre en temps investi, auto-formation, et en acceptant de ne pas avoir la dernière fonctionnalité à la mode des GAFAM.

Ce n’est pas rien, et je comprends parfaitement que tout le monde ne soit pas prêt à ça.

Je ne suis pas d’accord sur les fonctionnalités. Au contraire, grâce au libre ton PC ou téléphone dure beaucoup plus longtemps qu’avec un système propriétaire, car les bénévoles n’ayant pas d’intérêts financiers ou économiques maintiennent le support et donc tu ne seras pas obligé de changer de matériel aussi souvent.
Je parle en connaissance de cause avec mon téléphone qui a bientôt 4 ans sous Lineage OS 16, donc Android 9. J’aimerais bien voir sous quelle version d’Android se trouve un téléphone non dégooglisé qui a 4 ans.

1 Like

@mick22 : le MOOC CHATONS Internet : pourquoi et comment reprendre le contrôle ? explique cela très bien.

Je t’invite à le consulter pour avancer dans ta réflexion sur ce sujet.

2 Likes

Je pense qu’on pourrait encore augmenter les connexions, et surtout les échanges concrets, entre toutes personnes de bonne volonté. Les initiatives suivantes constituent à mon avis d’excellentes avancées :

Bonour, je trouve que la question se pose sur deux niveaux.

Sur le plan de ses relations personnelles, ma recette est d’en parler régulièrement, mais (1) sans parler que de ça, et (2) de miser plutôt sur faire ressentir mon enthousiasme plutôt que de plaidoyer auprès des individus sur les défauts des gafam+natu+etc. (et j’avoue que je suis un très mauvais élève de moi-même en ça). Le libre devrait être (est) intéressant en soi, ce n’existe pas (ne devrait pas exister) seulement comme alternative qui reste toujours à l’ombre – perso je préfère dire “équivalent” qu’ “alternatif”.

L’autre côté est créer des occasion de découverte pour “public générique” pour se faire au libre. Je ne pense pas à un festival, qui est bien mais implique vouloir participer et ne se passe que quelques fois par an, mais à quelque chose de bien plus régulier. Par exemple des atéliers hebdomadaires pour découvrir le libre et aussi l’informatique tout court – car sans doute si beaucoup de gens utilisent gafam c’est parce qu’ielles ne sont pas vraiement préparé.e.s en informatique, et justement à cause de ce semi-analfabétisme numérique se livrent à ce qui est (a) plus connus et (b) qui est paraît être plus facile à utiliser. Pour un libriste le libre c’est du quotidien, c’est donc en lien au quotidien que cela devrait être présenté aux non (encore) libristes.

À ce propos, j’ai une idée et une proposition. Le cours mooc cité a des très bons contenus certes, mais il risque d’y manquer le contact humain avec pour celleux qui apprennent (précision: je ne sais pas si c’est le cas, mais je me permets cette hypothèse), ce qui est le vrai problème de toute formation en ligne, souvent asynchrone et donc sans occasions de rencontre vis-à-vis, pour ne pas parler de rencontre physique. Vu qu’il y a – si je le comprends bien – pas mal de gens qui voudrais donner leur contribution mais hélas ne sont pas des codeureuses, quelle meilleure occasion pour porter sa contribution que de constituer ces mooc en “poste de garde permanent” (désolé, je ne sais pas comment mieux exprimer cela en français) pour tisser des liens humains avec les non (encore) libristes? Les mooc feraient de base de connaissance, mais l’intérêt de la part des non-libristes serait augmenté grâce à ces médiateur.euse.s. (précision: ce n’est aucunement une critique à celleux qui ont créé ce mooc, c’est plutôt un moyen pour aller plus loin ou créer une autre initiative similaire).

1 Like

La Ğ1, j’y participe depuis quelques mois. :wink:

1 Like

Il y a plusieurs choses qu’on peut faire pour leur mettre des bâtons dans les roues, mais ça va dépendre de ton « infrastructure ».

Si c’est pour un seul pc : firefox avec les plugins : ublock origin et noscript
ublock origin c’est pour bloquer les pubs
noscript permet de ne pas exécuter certains codes javascripts.

Avec ça tu peux alors bloquer les scripts de google analytics par exemple et tu découvrira que les GAFAM ne sont pas les seul à essayer de te piquer des infos et te traquer. Bien configuré, noscript permet de bloquer pas mal de choses.

Si tu as plusieurs pc/téléphones à protéger, alors installer pi-hole sur son serveur est une bonne chose (si tu n’as pas de serveur un raspberry pi fera très bien l’affaire). Pi-hole est un serveur DNS, mais avec une liste noire, ce qui va empêcher les machines de ton réseau de contacter certains sites, notamment publicitaires et de tracking. Petit bémol, par défaut, pi-hole fini par questionner google. Mais ça peut se modifier settings>DNS. Il faudra alors bien configurer tes machines afin qu’elle questionnent pi-hole.

Pour configurer le serveur DNS, soit tu fais ça sur chaque machine ce qui est long et fastidieux. Soit en spécifiant les options sur ton routeur, si tu utilise routeur flashé avec openwrt c’est dans Network>interface, puis éditer LAN, et l’option en question se trouve dans DHCP serveur> advanced Settings et enfin
DHCP-Options 6,ip_de_la_machine_pi-hole

Une fois tout ceci configuré, tu verra une foule de domaine bloqués dans l’interface web de pi-hole. Ça ne règle pas le problème des GAFAM, mais ça permet quand même de limiter la moisson de données.

Tu peux même faire les 2 : firefox avec noscript + pi-hole. J’ai pu constater qu’ils ne bloquent pas exactement les mêmes choses.

2 Likes

Concernant les smartphones : il existe désormais des solutions dégafamisées, comme /e/, un OS Android alternatif et gratuit (communauté mondiale, son fondateur est français) basé sur MicroG + Lineage qui est basé sur Android et comprenant quelques aménagements propres :


Vérifie l’existence d’une version disponible pour ton modèle de téléphone et sauvegarde tes données au préalable à l’installation.

J’ai laissé tomber mon iPhone 5 en 2018 pour acheter un portable milieu de gamme (OnePlus 5T) afin d’y installer tout seul ce nouveau système /e/, sans rien connaître à Android à la base et sans être le geek que vous êtes peut être.
Depuis aucun problème avec le système, les applis open source de F-Droid et les applis issus d’Aurora (magasin anonyme d’applis officielles du Google Store), dont celle de ma banque.
Et par sécurité j’ai installé Blokada.
Tout roule !
Comme quoi, avec un peu d’audace et de volonté, c’est tout à fait possible pour un non-expert.

De plus en plus de gens le testent et l’adoptent. Notamment avec le dernier FairPhone.

On peut aussi acheter en ligne un portable avec /e/ préinstallé.

Voilà, je n’ai aucun intérêt dans ce projet mais je le trouve audacieux et réussi.

Bonne soirée !

1 Like

pour le moment je n’ai pas d’autres alternatives que le Android One phone, avec mise à jour régulière depuis 2019. Déjà un vieux portable matériel parlant, je veux dire c’est un Xiaomi mi A3 qui venait de sortir (alors en plus de Google, il y a les logiciels ou réseaux sociaux chinois qui peuvent se greffer à la surveillance du smartphone, mi community , wechat ou QQ etc) vu que xiaomi c’est aussi trottinette, montre connecté, pèse personne et pleins d’autres matériel marketing en bluetooth.

Du coups, niveau confidentialité au niveau de Google, j’ai tout désactivé et je ne renseigne pas de numéro de carte bleu au compte, car ensuite il indique dans google play mon nom et prénom :

voici les screenshots, de mon paramétrage google (attention on va me traiter de parano, mais les suivis smartphone j’ai déjà assez renseigné avec le GPS du smartphone et Google Maps que j’alterne avec Citymapper pour plus de précision niveau trajet bus) :

Très bonne idée. Je partage totalement.

Je partage ce que je viens de lire sur mastodon, par « Camille » : " Me suis fait marrer tout seul.

  • aux États-Unis, ils ont les #GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft)
  • en Chine, ils ont les #BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi)
  • en France on a les #CASSOS (Cap gemmini, Atos, Sopra, Safran, Orange, SCC)"

Sinon sur France Inter, ils en ont parlés récemment :


Mardi 4 mai 2021

par Fabrice Drouelle

Les nouveaux tontons flingueurs ou le règne des GAFAM

" Pourtant Mildred Pierce, et avec elle des milliers, des millions d’électeurs, n’a pas été choisie au hasard, mais grâce à un vol de données personnelles gigantesque, hors de tout contrôle, mené sur Facebook par l’entreprise britannique Cambridge Analytica pour le compte de l’équipe de campagne de Donald Trump . Le moulinage de ces millions de données effectuées par Cambridge Analytica avait permis de déterminer de façon fine les électeurs qui pourraient être sensibles aux publicités pour Trump. Dont Mildred Pierce."

1 Like