L'arrivée au pouvoir du parti d'extrême droite Rassemblement National(RN ex FN),pour les élections législatives"parlement français" du 30 juin et 7 juillet 2024

Bonjour
En ce qui concerne la supposition de l’arrivée au pouvoir du parti d’extrême droite Rassemblement National(RN ex FN),pour les élections législatives anticipées"parlement français" du 30 juin et 7 juillet 2024
Je me demande si ils vont dissoudre votre association et les collectifs variés qui partagent votre but de défendre les logiciels libres
Quel est votre point de vue?
Merci

j’en pense qu’il faudrait un paquet de changement de lois avant de pouvoir dissoudre une association qui se « contente » de faire de l’éducation populaire.
Donc pas de crainte dans un futur proche, mais comme toujours, chaque pas vers une extrémité, quelle qu’elle soit, rapproche de situations extrêmes.
Ceci n’est que mon avis, et je ne suis pas membre de Framasoft.

G. Darmanin n’a pas réussis à dissoudre les Soulèvement de la Terre. Donc dissoudre les CHATONS ou l’une des association qui la compose risque de leur être très compliqué.
Ils ont « mieux » et plus simple à faire.

Tu pense à quoi ?

Interdire chaque réunion public ou utilisant un lieu appartenant à un organisme public. Couper les subventions. Intimider avec les forces de m’offres quitte à mettre de fausses preuves contres les tête du collectif. Diabolisé dans les médias.

Et si ça arrive jusque là, à moins que le colletif dévienne une ONG ou d’extrême gauche, y a peu de chance qu’il resistes.

Je crois que dans l’état du pays (pour l’instant), aucun collectif ne se démembrera par ces moyens, (tu penses avec raison aux soulèvements de la terre) sauf lorsqu’on aura la faiblesse de laisser advenir un pouvoir autoritaire institutionnalisé (si on les laisse changer les lois comme dit Ned). Mais mick22 n’a pas tort de mettre en garde. Il faut être vigilent et ne jamais se croire tout à fait à l’abris de l’hydre à cent têtes. Il ne faut jamais crier victoire non plus. Quand un seul parti d’extrême droite, financé par des sources problématiques, double son nombre de député en un mois, pour devenir le premier partis de l’assemblé nationale, tout le monde est en danger.

Je suis bien d’accord avec toi sur le danger à court terme des suppressions de subvention, qui ne demandent aucun effort et facilitent les calculs de budget, pour une famille politique qui n’aime pas trop la complexité et qui a un esprit punitif. C’est un danger clair surtout pour les associations qui sont leur cible plus directe : droits de l’homme, aides aux personnes en précarité, droit sociaux et accès au logement des pauvres. pour l’ensemble de ces associations elles ont déjà subi les coupes budgétaires de Macron, je pense à l’observatoire international des prisons, ou à la ligue des droits de l’homme, qui pourtant font un travail d’utilité publique à moindre frais.

Il faut donc penser à les aider déjà, en attendant un gouvernement plus lucide sur leur mission sociale pour le fonctionnement du pays. Ensuite le monde associatif doit réfléchir à des financements d’urgence et des levées de fonds pour ce genre de situation. Salut Charlie