Licence double


#1

Bonjour,

Je suis un défenseur du logiciel libre, mais aussi de la progression technologique générale.

Je suis pour ainsi en reflection sur le choix des licences a utiliser pour mes bouts de code.

Il y a tout d’abord la licence GPL, qui certes est une licence libre, mais a, pour moi, le défaut d’empecher son utilisation commercial et va ainsi à l’encontre de mes convictions en terme de progression technologique générale.

Il y a ensuite la licence MIT, celle que j’utilise actuellement, qui en gros autorise tout. Sauf que la justement, elle n’encourage pas l’utilisation par des logiciels libres.

En gros, je cherche quelque chose favorisant le libre, tout en n’empêchant pas le propriétaire.

C’est ansi que m’est venu l’idée des doubles licences. Autrement dit, gratuit, libre et open source si vous suivez la GPL (je pense me baser sur celle la pour le côté libre) et payant pour une utilisation commerciale et/ou propriétaire.

Mais contrairement a beaucoup de choses trouvées sur le web, je ne souhaites pas que la version libre soit une “sous version appauvrie” de la version payante. Je souhaite que les deux restent les même, avec comme seul différence, son utilisation.

Avez vous des licences, des ressources ou des infos à ce sujet ?

Merci !


#2

en quoi la GPL empêche l’utilisation commercial ? il n’y a aucun blocage de ce coté à ma connaissance

cette idée de double licence selon l’utilisation perso/pro me fait penser à Qt, regarde peut être de ce coté (paragraphe licence)


#3

Merci de ta réponse.

La GPL impose qu’a partir du moment ou un utilisateur possède ton produit, il doit avoir accès au code source. Donc si tu vends ton produit, tu dois fournir les sources.

Pour le second message, c’est intéressant mais ne m’aide que peu pour savoir si effectivement la double licence répond à la problématique et si oui, lesquelles ?

Merci !


#4

en quoi est ce gênant ? tu pourras toujours rendre du service, conseils autour de ce code

si tu pouvais donner des détails sur ton code, cela aiderait peut être à comprendre ton problème


#5

Salut,

Je te conseille de relire le poste original :wink:

Je souhaiterais utiliser une double licence, car la GPL à le défaut d’obliger un logiciel utilisant un bout de code sous gpl d’être lui même sous GPL. Hors je souhaiterais que l’utilisateur puisse choisir entre deux licences ; une GPL, obligeant son logiciel a également etre sous GPL, et une commerciale, payante, dans le cas ou le bout de code est utilisé sous une autre licence que la GPL.


#6

Mais rien n’empêche de vendre un logiciel GPL, contrairement à ce que tu répètes.
Tu confonds avec la gratuité des sources.

Tu es obligé effectivement de fournir le code source gratutitement et surout, même si c’est toi qui le produis, tu n’en est pas propriétaire, il est “copyleft”, et d’autres que toi peuvent aussi compiler même sans le modifier et vendre le logiciel, et encore d’autres peuvent le distribuer gratuitement, tu n’as juste pas l’exclusivité de l’exploitation commerciale.
Ca, c’est pour le détail.

Pour ta question précisément, je dirais de regarder du coté de la licence apache:

Aprés, je n’ai pas bien compris ton coté “je veux faire du libre, mais je veux m’assurer l’exclu commerciale”, c’est un peu incompatible.

Tout le monde sait que c’est uniquement grace à un financement commercial que Newton, Einstein, Aristote, Pascal, ou Hawking ont fait avancer le monde.

Cette idée qu’il faudrait forcément un investissement capitalistique pour progresser (et le corrolaire, “gna gna il faut une protection du retour sur investissement par les brevets”), ça n’a aucune justification la plupart du temps (bon OK, ça coute de monter des réacteurs nucléaires expérimentaux, mais ce n’est pas le commerce qui les finance).


#7

Bonjour,

Tu pourrais également regarder du côté de la LGPL (https://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_publique_générale_limitée_GNU)

Elle a été créée principalement pour des bibliothèques logicielles mais elle ne se limite pas qu’à ça, je crois.

La philosophie licence GPL s’appliquerait à ton logiciel uniquement. Ce qui veut dire que tout travail directement dérivé de ton appli devra être sous licence LGPL également mais que les logiciels qui utilisent ta solution n’ont pas besoin de l’être.

En tout cas, c’est ce que j’en ai compris.


#8

Salut,

Je ne souhaite pas l’exclusivité commerciale.

Je souhaite que mon code puisse être librement utilisé, via la licence GPL, tout en ayant, a côté, une licence commerciale achetable, dans le cas d’une utilisation non-GPL.

Ce n’est donc pas une question d’exclusivité commerciale, mais de (si je résume grossièrement) : “Pour une utilisation GPL ; Gratuit et libre, mais pour une utilisation non-GPL ; payant et non distribuable”.

La licence apache ne va pas totalement dans ce sens.

Merci :wink:


#9

Salut,

Si je comprends bien tu souhaites que ton code soit ré-utilisé par d’autres personnes (c’est une librairie, ou un logiciel ?).
Si les personnes ré-utiliesnt ton code en fournissant un truc GPL => tu autorises une utilisation de ton code en GPL
Si les personnes souhaitent avoir un logiciel privateur => tu souhaites que les gens te paient

C’est ça ? Si oui (ou non) tu aurais un exemple ? Je m’y perds un peu :o)


#10

Salut,
En gros, c’est ça.
Pour le dire autrement :

Le code (logiciel/librairie/bout de code) est disponible sous deux licences differentes (GPL & licence propriétaire), et c’est à l’utilisateur de choisir.

Ainsi, si l’utilisateur souhaite utiliser le code dans la version GPL, il doit respecter les règles inherentes à cette licence. Dans le cas contraire (utilisation non-GPL), il doit se tourner vers la licence propriétaire, payante.

Je n’ai pas d’exemple sous la main, non, car il s’agit d’une base “théorique”, non encore réellement appliquée.

Merci !


#11

Ah bah si, ça existe, et depuis longtemps : MySQL utilise ce genre de double licence, et c’est loin d’être le seul logiciel dans ce cas.


#12

Je parle dans mon cas :wink:


#13

Ah ok :sweat_smile:


#14

Dans les cas cités (Qt, MySQL), il est tout de même difficile de dire que le soft a une double licence.

Je m’explique.

Prenons MySQL. C’est l’édition (retenons bien ce mot) Community qui est disponible en GPL sans frais. Les autres éditions sont sous licence Commerciale. Tenons nous en à l’édition Standard. Quand on compare le contenu de cette édition par rapport à la Community, il y a certes peu de différences néanmoins différence il y a. Même si ce n’est principalement que du support. Donc, dans l’absolu, l’édition Community est différente de l’édition Standard. Elle ne sont donc pas comparables du point de vue licence double. Dans les faits, l’édition Community est sous licence GPL tandis et la licence Standard sous licence propriétaire. Ce qui revient à dire, l’édition Community n’est pas sous licence propriétaire, non plus que la Standard soit sous licence GPL. Ce sont deux entités logicielles différentes. Et c’est là que ce situe la subtilité en mon sens.

Et cela me semble identique pour Qt. La version commerciale n’a pas le même contenu que la version (L)GPL. Si je me souviens bien, la version commerciale contient entre autres des libraires pour tout ce qui touche à l’embarqué (embedded) et à QtQuick. Celles-ci ne sont pas disponibles dans la version Open Source. Et elles ne sont donc pas identiques. Elles ne partagent donc pas leur licence en deux.

Ces licences m’ont plutôt l’air de se porter sur le paquet (bundle) et non sur l’élément.

En inversant les propos, j’arriverai à la même conclusion. Si quelqu’un est intéressé par une solution (bien définie et tout et tout) et que celle-ci propose une licence libre ou une propriétaire; cette personne ne choisira pas d’utiliser la propriétaire. Car cela aura un coût et entraine une perte de liberté de ce que l’on peut en faire. J’insiste sur le fait que je parle d’une solution en tout point identique entre sa version libre et sa version commerciale.

Pour le coût, je rappelle qu’il est tout à fait possible de faire payer un logiciel libre. Mais qu’on ne pourra pas en empêcher sa redistribution. Et lorsque je conçois qu’on peut verser de l’argent aux développeurs d’une manière ou d’une autre pour les soutenir ou simplement par principe de “travail->salaire”, ceux-ci constituent simplement des dons/paiements et ne remettent pas en question la licence.

Dans l’absolu, je pense qu’il n’est pas possible pour une entité logicielle de proposer une licence libre et propriétaire en même temps. Une logiciel libre ne peut pas enfreindre la liberté définie et celui propriétaire ne peut pas laisser son code divulgué sous risque qu’il ne se diffuse à contre gré.

Le seul écart que je puis entrevoir, c’est de limiter la licence à une version de cette entité logicielle dans le temps. Et là, je m’interroge de sa validité sur la ligne du temps.


#15

Bonsoir,

En effet, la solution de MySQL/Qt n’est pas celle que je souhaite, car elle distingue les deux versions.

De façon théorique, j’ai du mal a comprendre pourquoi ça ne serait pas possible (sans parler de l’existance d’une telle double licence).

Après, peu être qu’il faut se baser sur une seule licence qui englobe les deux principes. (Gratuit & distribuable si utilisation en logiciel libre, payant sinon)

Il est clair qu’une personne malhonnete peut utiliser la version “libre” dans un logiciel propriétaire, et bafoué la GPL, mais après, ça, c’est un autre problème.

Merci :wink:


#16

Parce qu’une chose ne peut pas être à la fois disponible sans conditions à toutes et tous (licences libres) et restreinte à certaines personnes (licences propriétaires).

Maintenant, libre à toi de créer un autre type de licence qui fera comme tu le présentes. Mais attends toi à voir ton code utilisé sous sa forme libre. Surtout qu’un fork n’est pas interdit en gardant la GPL et ton appenti propriétaire posera une base dans des démélés juridique.

En d’autres termes, je pense que tu as grandement besoin d’un conseiller juridique dans les licences logiciels. Non seulement pour mettre en place une telle licence mais également pour gérer les différents dossiers juridiques que tu risques d’avoir.


#17

En effet :wink:
Cette “chose”, n’est justement pas disponible sans condition à toutes et tous. Il y a une condition ; Une utilisation compatible GPL.

Un fork n’est effectivement pas interdit suivant la GPL, mais la GPL est justement conservée par ce fork.

Il est vrai que j’ai trop tendance a faire confiance aux gens, en ce qui concerne le respect des licences.


#18

Quelqu’un a une piste/suggestion ?


#19

Les deux ne sont pas incompatibles.

La licence GPL permet l’utilisation du code sous licence gratuitement MAIS oblige à publier le code qui l’utilise. Une société développant un soft propriétaire ne peut pas utiliser de code sous licence GPL car elle ne publie pas le code de son soft.

Une autre licence peut autoriser la même société à utiliser le code sous licence sans publier son propre code mais moyennant finances.

Au boulot, nous utilisons Wt en mode commercial (on paie une licence) car nous ne voulons pas publier notre code source.
Voir ici : https://en.wikipedia.org/wiki/Wt_(web_toolkit) dans l’encart de résumé à droite de la page.


#20

C’est exactement ça.

Mais comment appliquer ça de façon concrète?