Mastodon : compte réplique d'un compte touiteur

Bonjour à tous,
Voilà ma question : comment créer un compte mastodon qui répliquerait un compte touiteur (que je ne possède pas).
En effet, je commence doucement à comprendre l’intérêt d’un tel réseau, mais j’ai l’impression qu’il y a peu d’activité (ou concentrée sur certains sujets, politique et informatique par exemple).

Salut :slight_smile:

Avec un bot ça doit être faisable. Avec les API de Mastodon et Twitter. D’ailleurs des gens l’ont fait :

https://github.com/cquest/tootbot
https://github.com/yogthos/mastodon-bot

(Je n’ai pas vraiment regardé ce qui y était fait).

Bonne journée :slight_smile:

Avec un outil de ce genre peut-être ? https://crossposter.masto.donte.com.br/

1 Like

Merci pour vos réponses. Alors je ne sais pas ce qu’est une api, et quand j’allais sur github ils parlent de node js etc donc je suis totalement perdu ^^
L’outil croos poster à l’air de marcher, mais il faut absolument posséder le compte touiter à répliquer.

Bonjour Mallo,

Je comprends absolument ton envie de promouvoir Mastodon, et j’ai le même objectif.
Malgré cela, j’éprouve une gêne quant à ton concept de reproduction de tweets sur Masto.

Ce projet existe déjà et a suscité des discussions sur Mastodon il y a quelques mois. Une personne sur Twitter ne savait pas que ses tweets étaient reproduits sur un compte “bot” Mastodon, avec son avatar, etc. Pas mal de gens pensaient la suivre elle sur Masto, et non pas un bot, même si la biographie du compte le clarifiait.

Là où le bot devient très gênant, c’est qu’il va reproduire des tweets d’une personne qui a le contrôle sur eux, sur une plateforme où elle n’a plus aucun contrôle et ne possède aucun moyen d’influer sur le contenu reproduit, de supprimer quoi que ce soit, ni d’interagir avec les éventuelles critiques. Cela peut vraiment mener à des conséquences a minima gênante, voire très problématiques.

Il me semble qu’à l’époque, la conversation s’était conclue de cette manière. Comme on le dit souvent dans le design, “intent does not erase impact”, l’intention n’efface pas les conséquences. Et même si j’adhère tout à fait à ton constat, je crois que le moyen n’est pas le bon. À ta disposition pour en parler !

3 Likes

Bonjour et merci pour une réponse à laquelle je ne m’attendais pas et qui m’a fait beaucoup réfléchir.
Je suis d’accord avec ce que tu dis… Et ça m’embête :smile:
Effectivement, je n’ai aucun droit dans la reproduction de paroles (tweets) d’autres personnes. Après avoir lu ton post, voici mes réactions dans l’ordre :
Moi 1 : Il a trop raison !
Moi 2 : Oui mais en même temps, les utilisateurs de twitter ont déjà accepté le fait qu’ils s’expriment sur un support qui a tout pouvoir sur leurs paroles (suppression, archivage, censure…)
Moi 1 : Et alors ?
Moi 2 : ben je ne ferai que les reproduire sur une plateforme plus respectueuse !
Moi 1 : Et alors ?
Moi 2 : … Ouai c’est pas faux !

Donc même si les utilisateurs acceptent de laisser tout pouvoir à Twitter sur leurs tweets, il est vrai qu’on ne peut (surtout nous qui promouvons le respect des données numériques) les reproduire ailleurs sans leur consentement… Donc tampis !

En fait, puisque la plupart des comptes que je souhaitais dupliquer appartiennent à des organismes/institutions, je pense que je vais les contacter pour leur demander l’autorisation de le faire (et même mieux, leur prposer de le faire tout seul) mais dans ce cas à il faudrait que je trouve un tutoriel pour expliquer la marche à suivre au responsable du compte.
Merci encore

Ta réponse me surprend aussi énormément, je dois dire.
Utiliser le fait que les utilisateurs / trices de Twitter ont consenti à ce que la PLATEFORME ait le contrôle sur leurs tweets pour des raisons évidentes et contractualisées, pour reproduire leur contenu sur une autre plateforme dont ils n’ont pas le contrôle, est un argument très gênant à mes yeux. Et sûrement aussi aux yeux de la loi.

Si tu recueilles leur consentement, pourquoi pas. Mais on ne peut pas faire loi nous mêmes, en tout cas pas comme ça. Il existe des cadres à la reproduction de contenu, à la diffusion de parole publique. Et même si ces arguments ne te touchent pas, je te demande vraiment de réfléchir aux conséquences humaines de ce projet. Nous devons toujours réfléchir à la responsabilité qui accompagne ce que nous mettons au monde. Si tu décides de limiter ton projet à la duplication de contenu d’institutions consentantes, quelle sera la limite pour que quelqu’un d’autre suive ton exemple et le fasse pour les individu·es ?

Pardon je n’ai pas du être clair : ton précédent post m’a fait ouvrir les yeux sur le fait que j’allais clairement à l’encontre d’un grand nombre de libertés et de droits d’internautes.
Pour moi tes arguments sont suffisamment clairs pour considérer que ma demande était pour le moins génante, voire dangereuse.
Donc le sujet est clos.
A moi de convaincre de l’utilisation de l’alternative qu’est Mastodon par l’argumentation et non en trichant et copiant des comptes (ce qui n’était, de toute façon, pas viable à long terme et pas satisfaisant d’un point de vue éthique)

Et merci encore de m’avoir éviter de faire cette erreur !

Ouh, mes excuses aussi, lundi matin, pas mes lunettes, tout ça :slightly_smiling_face:

Oui, c’est une belle mission de penser à quels outils les personnes et organisations ont besoin pour pouvoir passer à Masto.

À ta dispo et merci !

1 Like