Serveur de télétravail Raspberry

Bonjour à tous,
En suivant le Mooc Chatons je me suis posé une question. Serait-il possible d’utiliser un serveur Raspberry 4 pour réunir les outils libres de base pour le télétravail, à savoir Jitsi, Mumble, Mattermost, et les ethercalc et etherpad (et pourquoi pas, rêvons un peu, un wordpress et un peertube) ?

J’imagine ça comme une solution tout-en-un pour les profs qui auraient comme ça, dans un seul Raspberry qu’ils pourraient connecter chez eux, toutes les données relatives à leur classe.

J’ai vu que certains avaient réussi à installer Jitsi sur leur Raspberry, mais je n’ai pas vu d’information sur les limitations (peuvent-ils accueillir 30 personnes ?), ou Mattermost, mais je n’ai pas vu d’expérimentation où tous ces outils seraient réunis dans un même Raspberry.

Je n’ai pas de grandes connaissances dans l’installation de serveurs, je connais tout au plus les grandes étapes, et j’aurais donc voulu savoir ce qui était raisonnable de faire avec un Raspberry, avec trois configurations possibles, et combien de personnes pourraient être supportées par ces serveurs :

  • Un Raspberry avec la totale, Jitsi, Mattermost, ethercalc, etherpad, wordpress et Peertube

  • Un Raspberry avec les outils d’écriture et de Chat, y compris vocal (Mattermost, ethercalc, etherpad, Mumble)

  • Un Raspberry avec juste Mattermost (ou Rocket.Chat si il est plus léger) et Mumble

Enfin, quelle est la configuration minimum requise (et la moins chère) pour héberger la totale en direction d’une classe de 30 personnes ?

Ça fait beaucoup de questions d’un coup mais je n’y connais pas grand chose pour le moment :sweat_smile:
En tout cas merci d’avance!

Salut,

Je ne sais pas répondre à tes questions, ton projet est de la même graine qu’un que j’aimerai faire sur mes RPi mais je n’ai pas avancé (ou eu le courage d’avancer) dedans

Malgré tout, j’aimerai attirer l’attention sur un point important lorsqu’on parle d’utiliser un Raspberry Pi comme serveur (quel qu’il soit). C’est les logs, les traces d’exécution des logiciels présents sur le système. Que ceux-ci proviennent du système d’exploitation, que des services ou des applications. Ce sont surtout les deux premiers dont il faut prendre des mesures.

Pourquoi? Simplement vis-à-vis de deux points importants:

  1. La possible saturation de l’espace de stockage présent sur la carte.
    Le système d’exploitation, les services et les logiciels susnommés prennent déjà de la place. mais également les traces aussi. Et donc, mal calibré, l’espace de stockage peut amené à un blocage du système. Il existe des outils pour faire du nettoyage automatiquement (logrotate, etc.). Quoi qu’il en soit, il est malgré tout possible de débloquer la situation; mais cela surprend toujours quand cela arrive. Et on sait toutes et tous que cela arrive toujours au mauvais moment :wink:
  2. L’usure prématurée de l’espace de stockage. Justement, avec les traces, c’est qu’elles sont toujours générées. Et même avec un système de rotation, l’écriture s’effectue toujours. Ainsi, donc, le stockage SD se détériore régulièrement. Et il me semble qu’une SD est moins « résistante » qu’un SSD. Je pense que cela arrive moins souvent avec des petits serveurs persos. Mais c’est un point qu’il faut garder à l’oeil. Et le mieux, c’est de ne pas oublier une règle d’or (si ce n’est pas LA Règle d’Or): avoir un backup ! Car sinon, KABOUM! J’ai déjà eu des sueurs froides dans des situations où j’avais un système défaillant et heureusement que j’avais une sauvegarde.

Voilà, voilà. Mes deux cents.

Maintenant, si j’ai dit des grosses bêtises, n’hésitez pas à me corriger.

Merci beaucoup pour ta réponse !

C’est vrai que j’avais bien en tête le fait que le stockage pouvait être un problème, mais qu’avec une carte SD suffisamment large et un outil de nettoyage ça pourrait faire l’affaire.
Par contre la question de l’usure je n’y avais pas du tout pensé. Si je pars dans ce projet avec l’objectif de le déployer à quelques personnes il va falloir que je m’y penche, peut être en fournissant des solutions avec deux Raspberrys connectés, avec un pour la backup ? Ou sinon une solution avec un serveur de sauvegarde externe.

En tout cas pour le moment j’envisage de démarrer avec le test de deux solutions différentes, pour voir ce qu’un Raspberry pourra supporter. Ma première idée serait d’installer un Yunohost puis de rajouter des applis au fur et à mesure, pour voir quand ça bloque.
Et sinon il y une solution qui s’appelle Moodlebox, qui vise à associer Moodle à un Raspberry, je vais voir si c’est possible de partir de cette solution et d’un rajouter un système de chat, vocal par exemple.

Je vous informerai de l’évolution du projet, et si vous avez déjà des réponses à mes premières questions hésitez pas! :wink: Ça m’évitera d’aller vers une impasse.

Bonjour @paresseuxGeant, oui il est possible d’utiliser un serveur pour réunir tous ces services, de mon côté j’utilise YunoHost sur un VPS mais aussi pour mon utilisation perso sur une vieille tour en autohébergement notamment avec un nextcloud. YunoHost fonctionne aussi sur RaspberryPi.

Je penses que la charge, ou plutôt les charges, pour un Rpi est peut être un peu trop conséquente pour l’ensemble de tes besoins. Wordpress est une usine à gaz idem pour jitsi et pour les autres je ne me prononcerais pas n’aillant pas d’usages appliqués. Mais faire supporter tous ces services me semble peut être ambitieux.

Au dela des logiciels que tu veux faire tourner, et lors du premier confinement j’ai lu des articles qui disait que jitsi pour X personne ce n’était pas possible mais je n’ai plus le nombre limite. Ça va dépendre de ta connexion internet et particulièrement aussi des possibilités d’upload de ta box.

En ce qui me concerne j’utilise un vps chez OVH et cela me coute 3€ par mois avec l’offre starter et 20 gb de stockage.

:+1: Je viens de griller une de mes cartes sur un Rpi. Mais il est possible de mettre que la partie boot sur la carte sd et de faire tourner sur le disque dur l’os, regarde du côté de framboise314 :

Dans la même veine de projet que yunohost il y a freedombox.org mais le catalogue d’application est bien moins développé que pour YunoHost…

Plutôt d’accord avec Plumf de manière général !

Les limitations stockages sont facilement contournables avec un NAS ou un disque connecté à ton Rpi.

Pour les perfs elles-mêmes faut tester, quitte à avoir 2 Pi qui se partagent la charge si tu veux partir sur une solution pérenne auto hébergée (la tour recyclée c’est pas mal mais attention aux conso trop importante qui au final alourdissent le coût final). Ya des solutions pour optimiser Wordpress aussi avec de la mise en cache, désactivation de trucs inutiles & co.

Et par contre tu pourras rien faire sur les limitations bande-passantes, surtout pendant un confinement, ça sera géré par ton FAI. Dans ce cas-là le serveur externe (OVH…) est pertinent.

En tout cas si t’as déjà un Rpi sous la main le mieux c’est d’essayer :slight_smile:

Cette idée me fait penser à ça https://forum.yunohost.org/t/autohebergeons-nos-systemes-d-assistance-a-distance/9347

1 Like