Signaler une personne indésirable

Bonjour
J’ai une parsonne qui me sui et dont la description dit cela

I’m looking for a guy or girl for free skype sex. I rarely visit this site. my regular profile, my photos and videos are here <lien supprimé>


comment la signaler ? Que faire ?
C’est Patricia <courriel supprimé>

bonsoir @jlgenet
Pour signaler sur peertube Capture%20du%202019-12-25%2023-36-04 tu vas sur les trois points et ensuite tu peux rendre muet la personne ou l’instance.
Je crois que qu’il y a une invasion de comptes Gab comme il y a quelques temps avec pawoo.

Bonsoir,
Merci de na pas placer ce type de liens dans vos messages.
Et il est très fortement conseillé de ne pas publier son adresse courriel.

@lareinedeselfes je te laisse le soin de supprimer ton lien a Gab

1 Like

oups! je me demandais pourquoi c’était passé en bleu mais je n’avais pas été cliquer sur mon message merci de me l’avoir fait remarquer @Marnic

1 Like

Désolé ! Vous ne m’y reprendrez plus !

Salut,

Ce genre de harcèlement est de plus en plus fréquent. S’en prémunir en bloquant les personnes ou services concernés est à mon avis insuffisant, dans le sens où on se contente de se prémunir tout en acceptant le fait. Et c’est parce qu’on accepte le fait qu’il se répète de plus en plus !

Je n’ai pas de solution miracle (malheureusement…), mais je pense que si chacun essaie d’aller un peu plus loin, ça pourrait finir par porter ses fruits. Il est souvent difficile de retrouver qui est à l’origine de ce genre de pratique et de le faire condamner (bien qu’il y ait des lois pour ça…), mais on peut peut-être aller un peu plus loin, au moins en se posant la question des actions à entreprendre.

À minima, un mail au service abuse de l’IP d’origine peut être efficace : S’il s’agit d’une instance Peertube, il y a de fortes chances qu’elle se passerait bien de ce genre de pub et que ses admins feront tout pour empêcher la personne de nuire, au moins sur leur instance, et tous leurs abonnés en profiteront.

On peut aussi écrire au service abuse de ceux qui fournissent le serveur (par exemple OVH) et/ou l’accès Internet à l’instance : ils pourront probablement agir de leur côté, ou au moins demander à l’instance de faire le nécessaire contre ce genre de pratiques.

Après, il me semble qu’il serait bon d’en discuter et de voir quelles solutions pourraient être adoptées : liste noire des IP manifestement habituées à ce genre de pratique, plainte collective à la CNIL etc. Il y a certainement un tas de solutions auxquelles je ne pense pas, mais qui feraient prendre conscience à tous, et principalement aux acteurs du web et aux décideurs de l’importance de ce fléau et de la nécessité de lutter contre.