Choisir une licence pour son logiciel libre

Hello,
je me suis un brin renseigné sur quoi choisir comme lience sur le site de Free software foundation.
j’avais connaissance de la licence “do whatever the f*** you want with it” qui semblait assez correspondre à ce que je recherche pour distribuer mon logiciel de caisse (Caisse Bliss).
Mais il est probable que la GPLv3 (ou v4, 5, 6) convienne.

J’aimerais que le logiciel demeure libre avec les 4 libertés fondamentales, qu’on puisse l’adapter, le modifier, le publier, et en faire un usage commercial ou non si on le veut. Je pensais donc faire du CC-BY-SA.

médias:
Les images dans le dépot, utilisées en background sont des images de stock libre, il ne faudrait pas que quelqu’un s’amuse à aller les revendre. j’aimerais permettre que l’on puisse utiliser des images pas forcément libres si on dispose des droits. il me semble qu’il n’y a rien de spécial à faire pour ça, mais sait on jamais.
Je pensais faire un logo un de ces jours, et le distribuer librement dans le projet.

Après je ne sais pas bien quels trucs il faut absolument intégrer ou pas dans la licence.
J’aimerais que les gens qui utilisent le logiciel soient au courant de qui a lancé le projet: mon entreprise individuelle Cipher Bliss et que soit présent un lien vers https://www.cipherbliss.com, avec mention que l’on peut me faire un don pour supporter le projet.

Voilà, amis connaisseurs des licences et du dev logiciel je suis toute ouïe.

Je te conseille l’AGPL :
La GPL permet un logiciel libre. Mais si je l’installe sur un serveur et que je fournis le service, je peux potentiellement ne plus l’utiliser comme tel. D’où la naissance de l’AGPL qui permet de forcer (légalement) les services à continuer d’être libres. (en gros)

Pour les médias, je te conseille en effet le CC-BY-SA.

Pour le lien vers ton entreprise, pas sûr que ça puisse se faire.

2 Likes

nickel, merci!

Je confirme que c’est pas sur…

A mon sens, il y a deux types de licences:

  • Ethiques
  • Non-ethiques

En general, on fait la distinction entre avec differents criteres voir https://choosealicense.com/licenses/. Je pense c’est une mauvaise approche. Au final c’est pas ce qui a ecrit dans la license qui va forcer qui que se soit a la respecter (si il faut le rappeller). Le plus important selon moi c’est l’idee vehiculer par la license et l’organisation qui la soutiens. Note historique: la license BSD a ete creer pour “foutre le bordel” et pas pour des raisons socio-ethno-economique ou de developpement durable. Et comment les BSD-like sont utilisees aujourd’hui? La meme chose, foutre le bordel ou le fort impose son avis / techno / tool sur le faible quand bien meme…

(Le sujet semble inactif, mais bon)

J’aurais plutôt tendances a utiliser une licence type MIT.

Tu peux développer un peu plus sur les avantages de la licence MIT par rapport à l’AGPL ?

Bonjour,

Ce n’est peut-être pas ton cas, mais souvent, quand les gens osent la question, il arrive qu’il y ait aussi une confusion entre le copyright (qui = l’auteur") et la licence (“comment on peut utiliser la création”)

Ensuite, pour les licences il y a un argument qui peut t’intéresser : soit tu veux protéger ta création et tes idées, et ainsi éviter le pillage de code, et dans ce cas, la licence GPL est préférable car on ne pourra pas cacher ton code. Soit tu t’en fous, et tu acceptes de te faire piller (par exemple si tu crées un truc perso qui existe déjà, mais tu veux le faire toi-même), alors la LGPL (qui demande que l’on reverse les modifications, mais permet de l’associer à du non libre) ou MIT / BSD like(tout est peermis) sont possibles

Ce qui est le plus précieux, ce sont les idées. Malheureusement, l’exploitation d’une idée par une grosse boite ne nourrit pas le développeur bénévole qui l’a eue (ou je suis mal renseigné), et il faut penser à se protéger en amont.

d’ac, merci pour ces précisions :slight_smile: